Category: Non classé

Andiamo

6H du Matin, aéroport de Lyon.

Tout le monde a les yeux gonflés de sommeil et les bras chargés de bagages en tout genre. Un accordéon enveloppé de cuir dans un sac de supermarché pour passer en cabine, des guitares sur-enveloppées comme des momies de plastiques, des fils qui dépassent encore des valises… Le Combo, si soigné en scène a des allures de caravane rafistolée ce matin ! 

Combo Charlie à l'aéroport en route pour Rome

Et pourtant tout le monde a le sourire. En effet, nous avons reçu il y a quelques mois une invitation de la Villa Medicis de Rome pour venir jouer lors de leur festival électro « Villa Aperta » et nous sommes tous ravis de passer 3 jours à Rome pour rencontrer le public italien dans ce cadre somptueux.  Malgré nos craintes et avec mille précautions, tous les instruments ont passé les contrôles sans problème !

Nous atterrissons à Rome sous un soleil éclatant, tout comme le sourire du chauffeur qui vient nous conduire à la Villa.

Buongiorno Roma !

L’accueil de l’équipe est des plus chaleureux et après avoir été présenté à la directrice, nous visitons enfin la Villa Medicis. Pour la faire courte, c’est vraiment ma-gni-fique ! Plafond de 10m de haut, tapisseries anciennes, jardins à la française, et une vue imprenable sur tout Rome. Malgré la dimension imposante du lieu, c’est surtout l’énergie qui se dégage des murs qui laisse la plus forte impression. Un peu comme si le nombres incalculable d’artistes et musiciens célèbres ayant travaillé dans toutes les salles avait transformé la Villa en une sorte de chapelle païenne où les artistes se sentent un peu à la maison.

Entre suite historique et jolis appartements, nous sommes logés comme des princes, la Villa ne faisant pas les choses à moitié. Nous sommes contents de retrouver Bastien, technicien son du Combo qui, après s’être fait volé ses papiers juste avant le départ, avait dû voyager en train de nuit pour venir nous retrouver.

Nous avons donc pu profiter de la journée et de la nuit pour visiter rapidement la ville historique et ses spécialités. Et comme le temps était compté, on a fait dans le cliché : pâtes, mozzarella, glaces et grappa ! (juste un verre, faut quand même pas dec…)

Concerto

Le lendemain, c’est jour de concert et et le programme est chargé : balances, shooting, interview, le tout sous un soleil de plomb. Balances bien passées, la scène est grande et pratique et l’équipe technique super compétente, avec un mur de son à disposition qui rend Mat (DJ) complètement invincible ! Un coup de kick =  un coup de canon.

Nous devons faire un shooting dans les jardins et croisons par les hasard les Ofenbach qui terminerons la soirée, en train de se reposer sur un banc.

Retour en coulisse, l’équipe de festival a fait le choix judicieux d’une loge commune (énorme forcément) et c’est un plaisir d’attendre le concert avec tous les autres artistes, discuter, jouer du piano, échanger des anecdotes de tournées etc…Une très bonne idée de réunir tout le monde, et ça reste bien dans le thème de réunion d’artistes voulu par la Villa.

Combo Charlie dans les loges de la Villa Medici

Nous devons jouer à 21H, mais à 20H l’inquiétude commence à monter un peu :  Il fait encore bien jour, ce qui va rendre le travail des lumières compliqué, et surtout le public est clairsemé…Un petit groupe devant la scène et juste quelques promeneurs dans les jardins… Malgré cela, chacun essaie de se motiver en se disant que même si le public est peu nombreux, ça sera quand même super de jouer ici. Même si c’est toujours mieux quand il y a du monde…Allez, un verre de Chianti pour prendre des forces !

A 21H, changement de décors. La nuit est là, et avec elle, la foule ! Une file interminable de gens  s’est amassée devant la villa au moment où le régisseur appelle Combo Charlie sur scène !

Mat commence à mixer, nous arrivons sur scène survoltés et au bout de 2mn, tout le public est devant la scène. Bonheur ! Le festival est Sold-Out, 3000 personnes sont là et dansent en face de nous. LE FEU ! Le public est ultra réactif et les quelques phrases en italien balancées au micro nous permettent de nous connecter à eux. Les pins éclairées en fond, la Villa bienveillante sur le coté, la foule, tous ces ingrédients ont fait que ce concert a été vraiment spécial pour nous et nous sortons de scène avec une énergie énorme.

Dolce Vita

Après avoir salué une partie du public qui nous attendait derrière le plateau, nous sommes invités au bar Vip du Festival. Un gin-tonic à peine avalé et sans avoir le temps de redescendre, nous sommes présentés à une des inspirations de tous les musiciens du groupe : Keziah Jones. Super moment passé à discuter avec lui de tout et de rien, il a aimé notre concert et marque le nom du groupe dans son portable pour s’en souvenir, grande fierté et gros kiff de partager ce moment avec ce grand artiste.

Combo Charlie rencontre Keziah Jones au festival Villa Aperta

Le reste de la soirée sera fait de danse, fête, bœuf avec les musiciens de Joe Victor, le groupe romain du moment, et pour finir « à la française », nous nous sommes retrouvés seuls sur le perron de la Villa, le public parti, à jouer et chanter des vieilles chansons françaises une bouteille à la main, pour faire valser les derniers membres du staff…

Avant de se coucher, un dernier tour dans les salles sombres de la Villa, sous l’œil des statues de vieux nobles et du Roi qui nous regardaient – ambiance « Harry Potter » –  et oui, ce soir là, nous les avons vraiment entendu nous parler… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *